Valérie Marty

Une artiste éclectique

Les berges de la Garonne, la ville rose, un quartier sur les bords du canal... Paysage bucolique de cette région, qui voit grandir dans les années 1970, Valérie Marty, enfant espiègle aux couettes bien ancrées à la Fifi Brindacier. C'est dans ce décor que va se développer cet esprit vif et créatif, mettant en avant un goût prononcé pour la beauté des formes, le dessin, l'espace...

 

Encore indécise sur le chemin à suivre pour réaliser ses rêves, elle intégre à l'adolesence une école d'architecture. Son parcours se dessine dans le Tarn-et-Garonne voisin, où elle se fait une place dans les mêtiers du bâtiment : dessin, conception d'ouvrage pour finir femme entrepreneur à Montauban à la tête d'un atelier de reprographie où elle prend plaisir à développer l'application des nouvelles technologies en matière d'édition numérique.

 

Mise à terre par une maladie insidieuse, elle mettra cinq années pour se relever, au terme d'efforts indescriptibles mais avec un mental inébranlable. Durant ces années de souffrance, elle a trouvé le chemin qui la mènera à la plénitude.

Passionnée des arts et de la créativité, l'expression artistique lui permet de s'accepter et d'exprimer le vécu, le ressenti. Elle intègre en 2000, les ateliers de Christian André-Acquier où elle acquiert la confiance et l'expérience nécessaire à l'épanouissement.

 

Sa technique s'affine, le travail se fait plus précis, le crayon et l'ébauchoir transforment la matière. Valérie Marty, artiste éclectique, a pu trouver sa voie, celle qui la mène à la plénitude et pour rien au monde elle ne reviendrait en arrière.