Ludovic Nino

Vit et travaille en Ile de France 

Né en 1990

 

Après avoir obtenu une licence d’Arts-plastiques à l’Université Paris 8 et été diplômé des Beaux-Arts de Paris en 2018, Ludovic Nino se lance plus concrètement dans l’élaboration de compostions mêlant souvenirs personnels et cultures diverses (Martinique et Japon notamment). L’artiste dit en effet retrouver des paysages japonais en Martinique et inversement, il nous montre ainsi ce voyage spirituel qu’il a imaginé à partir d’espaces qu’il connait.

 

Dialoguant avec le texte et la vision, Ludovic Nino redonne de la visibilité et rend hommage à des lieux historiques, ceux qui ont interagi avec l’Homme et sa présence, pourtant pas toujours de manière péjorative. Il dépeint ce paradoxe de la mémoire de la nature quant aux traces qu’y a apposé l’Homme, comme une emprunte mais, également la mémoire humaine par rapport à cette nature et les liens que les deux entités ont crée. 

 

Par le biais de techniques complexes telle que l’encre de chine, l’artiste nous positionnerait face à des « paysages-monde »*. Dans un esprit de métamorphose, il tente de recontextualiser l’histoire de territoires dont le passé a été physiquement effacé et, par conséquent, oublié.

 

*  Chris Cyrille, Entretien avec Ludovic Nino Et Chris Cyrille par Louise Thurin, Artskop, 2020.